Médina Mbao Gare: vivre avec l’eau

Avatar Moussa Ngom | 18 avril 2021

Dans les années 70, la sécheresse conjuguée à un fort exode rural ont accru le peuplement de Pikine déjà débuté dans les années 50 du fait de la nécessité de désengorgement de Dakar et de l'insuffisance de zones d'habitat dans la capitale.
Pikine compte un fort nombre de quartiers irréguliers, habités spontanément sans urbanisation et particulièrement exposés aux aléas de l'hivernage.
Mais d'autres localités sont nées avec l'aval des services de l'Etat. C'est le cas de Medina Mbao Gare exposé depuis une quinzaine d'années à des épisodes d'inondation.


Commentaires

This post currently has no responses.

Votre opinion nous intéresse, laissez un commentaire à cet article


error: Dans le cadre de la protection de nos contenus, nous avons verrouillé la copie de nos articles, la citation reste permise. Merci de votre compréhension!