Parc de Djoudj: la bataille de la délimitation

Avatar Moussa Ngom | 20 février 2021

Nichoir des pélicans au Parc de Djoudj

Classé patrimoine mondial de l'humanité par l’Unesco depuis 1981, le parc de Djoudj accueille chaque année des millions d'oiseaux.

Un repaire pour la reproduction de nombreuses espèces que les conservateurs du parc tiennent à préserver des agressions liées à la divagation des animaux, le braconnage mais surtout la poussée du front agricole.

En 2020, l'ampleur de empiètements d'exploitations agricoles a fait naître une polémique autour de la délimitation du Parc.

La construction d'une digue de protection de 36 kilomètres financée par l'UNESCO a provoqué le déplacement forcé de nombreux exploitants installés sur le territoire du Parc de Djoudj. Mais leur retrait n'a pas été sans tensions puisque la plupart étaient bénéficiaires de délibérations de la Commune de Diama.

La Mairie estime avoir procédé de bonne foi à ces affectations qui se sont révélées établies sur un domaine protégé.

Ce reportage a été réalisé grâce aux dons du Public. Pour soutenir La Maison Des Reporters, abonnez-vous.




Comments

This post currently has no responses.

Votre opinion nous intéresse, laissez un commentaire à cet article


error: Dans le cadre de la protection de nos contenus, nous avons verrouillé la copie de nos articles, la citation reste permise. Merci de votre compréhension!