Titre foncier de Touba: dans les coulisses d’une cohabitation entre pouvoirs local et maraboutique

Avatar Fatma Mbacké | 13 février 2021

En 1887, une petite localité, Touba, naissait dans la région de Diourbel. De refuge pour des prières et méditation, elle est passée à un lieu de pèlerinage avant de devenir une ville. Touba est la deuxième fondation du guide des mourides, Cheikh Ahmadou Bamba après Darou Salam.

Aujourd’hui, elle est la plus grande agglomération du Sénégal après Dakar, la capitale.

Mais à statut particulier, gestion singulière: la ville religieuse est bâtie sur un titre foncier et des terres du domaine national. Dans ce reportage, Fatma Mbacké nous plonge dans les coulisses d’une coexistence des pouvoirs local et maraboutique dans la gouvernance foncière.

Ce reportage a été réalisé grâce aux dons du Public. Pour soutenir La Maison Des Reporters, abonnez-vous.


Comments

This post currently has no responses.

Votre opinion nous intéresse, laissez un commentaire à cet article


error: Dans le cadre de la protection de nos contenus, nous avons verrouillé la copie de nos articles, la citation reste permise. Merci de votre compréhension!